Ce chapitre est souvent vu -à tort- par les Responsables Qualité débutants comme une difficulté.

Nous allons voir qu’appliquer les exigences du « 8.3 Conception et développement de produits et services » ne pose pas en fait de réelles difficultés dès lors que nous partons sur de bonnes bases et avons pris la peine de bien en comprendre les fondamentaux.

Comment savoir si vous êtes concerné(e) par le paragraphe 8.3 ?

Le 8.3 s’applique aux entreprises qui soit conçoivent un produit ou service « nouveau » soit en adapte un existant en y ajoutant des modifications telles que ce produit ou service peut apparaître comme une nouveauté.

3 exemples qui pourront vous éclairer, je l’espère:

Invention: Votre entreprise invente la machine à archiver les rêves par wifi: c’est de la conception et développement

Innovation: Vous êtes celui qui a réussi a modifié une voiture pour lui permettre d’être amphibie c’est à dire fusionner deux idées existantes déjà (la voiture et le bateau) pour permettre un usage nouveau (passer de la terre à la mer en utilisant le même véhicule): c’est de la conception et développement

Modifications mineures sans réels changement dans les usages: vous « innovez » en assemblant deux produits électroniques existants pour un usage connu ce n’est pas de la conception et du développement.

2) Partir du bon pied: La conception du projet

Cette étape correspondant au paragraphe: « 8.3.2 Planification de la conception et du développement » pose la question du « brief » ou « cahier des charges » pour de tels projets.

2.1) Un brief clair

A ce stade, disposez vous des informations du brief qui sont:

  • Exhaustives (en l’état actuel des connaissances et des projets, cela pourra évoluer dans le temps)
  • Non ambiguës (Les choses doivent être suffisamment précises pour ne pas permettre d’interpréter le résultat en terme de fonctionnalités et de performances à atteindre)
  • Non contradictoires (Une crème sur le visage même si elle est très très efficace contre les boutons ne devra pas pouvoir vous rendre aveugle, la contradiction ici serait de répondre à une exigence de performance en faisant fi d’une exigence règlementaire).

Un bon brief indique aussi les conceptions et développements précédents dont les équipes devront s’inspirer quand cela est pertinent, histoire de ne pas réinventer la roue quand cela n’a pas de valeur ajoutée.

Si l’ensemble de ces éléments sont présents dans vos briefs vous partez sur de bonnes bases, si ce n’est pas le cas partez à la chasse aux informations auprès des « sachants ».

Comme pour tous les projets bien pensés vous devrez également avoir défini:

2.2) Des rôles et responsabilités clairs

On doit pouvoir savoir qui évalue, valide, vérifie ou possède un pouvoir de dérogation.

2.3) Un planning ressourcé comprenant les étapes de validation et/ou vérification et/ou évaluation

A minima les grandes étapes de conception, et de validation, les durées/échéances des différentes étapes du projet.

Quelle équipe travaille sur quelle partie du projet pour combien de temps ?
Possède-t-elle la compétence nécessaire à la bonne conduite de cette partie du projet ?

2.4) Pensez les interactions nécessaires à la réussite du projet

L’équipe A doit travailler avec l’équipe B sur une portion du projet ?
Quelle coordination dans le planning avez vous prévu pour cela ?
Quelle sera la méthode de communication la plus efficace ? A quel moment ?
Que doit contenir le compte rendu de réunion ?

3) La Conception et le Développement à l’épreuve de la « réalité quotidienne  »

Pour que les bonnes pratiques décrites par la norme se marient avec les exigences de souplesse de votre entreprise, ne mettez en place que de la traçabilité utile et correspondant dans son format à la culture de votre entreprise.

Exemple de ce qui sera acceptable pour l’identification unique du projet:

Chez les ingénieurs: «Nom client + Numéro projet /prestation unique »
Chez les artisans « Nom du client et date »
Chez les artistes « Nom du projet » sur des supports correspondants à la couleur de la période

3.1) Pensez aux impacts des changements prévus ou pas…

Hum…les variations par rapport au plan initial sont prévus par la norme et sont, somme toute, une chose assez normale.

Qu’il s’agisse d’un retard sur le planning, une meilleure idée intermédiaire ou un avenant voulu par le client, je vous conseille à minima:

De garder la trace du delta entre prévu et réalisé (et la justification du retard en commenraires)
D’évaluer les impacts sur le budget, les commandes de matières premières /services fournis par les prestataires externes, délai planning, disponibilité des équipes.

3.2) La validation: Sur quels critères ?

Les exigences fonctionnelles et de performances prévues initialement dans le brief sont-elles au RDV ?

Les exigences légales et règlementaires, ainsi que les dispositions particulières demandées contractuellement par le client sont-elles respectées ?

Pouvez vous le prouver par des tests dont vous aurez garder les traces concernant la méthode employée ainsi que les résultats obtenus ?

Si votre méthode de travail inclut l’ensemble de ces points et que vous y répondez, vous êtes conformes aux exigences de la norme pour la conception et le développement.

Références ISO 9001:2015
8.3 Conception et développement de produits et service

8.3.1 Généralités
8.3.2 Planification de la conception et du développement
8.3.3 Éléments d’entrée de la conception et du développement

8.3.4 Maîtrise de la conception et du développement
8.3.5 Éléments de sortie de la conception et du développement
8.3.6 Modifications de la conception et du développement

Articles recommandés:

Vous avez aimé cet article ?

Notez-le SVP en cliquant sur  le bouton situé tout en bas de la page "Create your own review" cela m'aidera à le faire connaître.

Merci !

Submit your review
1
2
3
4
5
Submit
     
Cancel

Create your own review

Strategik
Average rating:  
 0 reviews
Share This