Sommaire des différents articles de ce thème:

#1 Introduction

 

Définitions

Axiomes

Fichiers à télécharger

 

#2 Identification

 

AMDEC

Brainstorming

.

 

#3 Priorisation

 

Indice de Criticité

Attitude face au risque

.

 

#4 Actions

 

Seuil de criticité

Réévaluation par iterations

.

 

#5 Testez-vous !

.

Quiz

.

.

.

La méthode exposée ci dessous est une « AMDEC simplifiée »

A.M.D.E.C. = Analyse des modes de défaillance, de leurs effets et de leur criticité

Cette méthode a le mérite de s’appliquer à de nombreuses normes (ISO 9001, ISO 14001, ISO 27001, HAS 2014…etc…).

Vous pouvez télécharger ce fichier excel qui vous donnera une trame sur laquelle vous appuyer pour analyser les risques de chaque processus de votre entreprise.

1) Identifier les risques et les traduire en conséquences

Par expérience le plus efficace et le plus rapide consiste ici à passer dans les équipes des différents processus, et lors de brainstormings.

Posez à chaque équipe les questions suivantes, qui ne sont quelquefois que des paraphrases mais qui aident à faire parler les équipes:

« Selon vous quels sont les risques les plus importants ? »
« Que pourrait-il arriver de plus grave dans votre activité ? »
« Qu’avez vous connu comme problèmes les plus graves et qui pourraient se reproduire ? »
« Quels problèmes même mineurs reviennent si régulièrement qu’ils finissent par vous exaspérer  ou exaspérer les clients ?
« Quels nouveaux problèmes ont de bonnes chances désormais de se réaliser ? »

Vous prendrez soin de lister des risques « passés » (toujours d’actualité) ou futurs (par exemple à l’occasion d’une rupture technologique à craindre pour votre entreprise ou la progression d’un concurrent qui vous ferait redouter qu’il atteigne une taille critique).

Comme lors de tous les brainstormings il est de bon ton de tout noter sans interrompre les personnes qui s’expriment, le tri se fera par la suite.

Comme évoqué dans l’article précédent nous transformerons avec leur aide les appellations génériques en conséquences, ainsi :

Le risque pour le processus achat « produits non conforme reçus » sera interrogé par rapport à l’impact qu’une telle réception pourrait avoir.

Exemple: 1 sac de boulons reçu et qui se trouvent être différents de ceux commandés pourra ne pas être traité comme risque car il suffit d’aller les échanger dans la magasin se situant à 500 mètres de l’entreprise.

Exemple: 2 Des cartes électroniques sous-traitées dans un pays de l’est et dont la fabrication prend 3 semaines aura un impact élevé, nous considèrerons donc cette situation comme un risque nécessitant une action résolue.

Nous considèrerons donc cette 2ème situation comme un risque nécessitant une action résolue.

Sur le paper board cela nous donne :

« produits non conforme reçus » —> « cartes électroniques (demandant 3 semaines de fabrication) reçues non conformes »

Faites de même pour les autres risques que vous aurez identifiés.

Si tous les risques cités sont trop semblables, interrogez les sur chacun des « 5 M »:

  • Méthodes
  • Milieu
  • Main d’oeuvre
  • Matières
  • Matériel

Cela les incitera à faire le « tour » des risques possibles pour leur activité.

Passons à présent à la priorisation.

Articles recommandés:

Vous avez aimé cet article ?

Notez-le SVP en cliquant sur  le bouton situé tout en bas de la page "Create your own review" cela m'aidera à le faire connaître.

Merci !

Submit your review
1
2
3
4
5
Submit
     
Cancel

Create your own review

Strategik
Average rating:  
 0 reviews
Share This